Menuiserie De JaegerGarage Dion

 

jjb banner 2018

L'ACFF et le CAPS vont aider les clubs de D2 amateurs à progresser sur le plan médico-sportif

Écrit par Clément le 17 février 2021.

L'Association des Clubs Francophones de Football (ACFF) et le Centre d'Aide à la Performance Sportive (CAPS) s'associent dans un projet médico-sportif à l'attention des clubs de D2 ACFF et des meilleurs arbitres. Celui-ci a été expliqué mardi soir à l'occasion d'une vidéoconférence.

"Une des missions de l'ACFF est d'utiliser les différents subsides qu'elle reçoit au bénéfice de ses acteurs", explique Daniel Boccar, secrétaire général de l'ACFF. "Nous constatons, et Roberto Martinez l'a confirmé, qu'il y a beaucoup de talent dans les divisions amateurs mais aussi que le fossé entre les clubs de D2 amateurs et les clubs évoluant en Nationale 1 ou en Pro League ne cesse de se creuser. Afin de tenter de le réduire sur le plan physique, nous proposons un projet adaptable à la situation de chaque club."

Chaque club est libre d'adhérer ou non à ce projet et cela ne lui coûtera rien. "Notre objectif n'est pas de nous substituer au travail des staffs mais de leur apporter, sur base de tests, des données leur permettant d'individualiser le travail de chacun", poursuit Daniel Boccar.

Le moment est idéal puisque, avec la crise sanitaire, de nombreux joueurs sont restés inactifs. Pour ce projet, l'ACFF s'est tournée vers le CAPS, qui encadre de nombreux athlètes olympiques, et vers Mario Innaurato, ancien préparateur physique des Diables Rouges, d'Anderlecht, du Standard, de l'AC Milan et de Séville, entre autres.

Le projet s’adresse aussi aux arbitres qui peuvent encore prétendre rejoindre le football professionnel.

Dans ce contexte, Mario Innaurato travaillera en étroite collaboration avec Eric Romain, directeur de l’arbitrage, et Alexandre Boucaut, manager du recrutement des arbitres.