Menuiserie De JaegerNissan Dion

 

jjb banner 2018

La lettre ouverte du président d'Aywaille

Écrit par David le 7 février 2019.

Lettre ouverte à l’Union Belge de Football et à l’Association des Clubs francophones de football

Plaidoyer pour un changement radical du calendrier !

En tant que Président du RFC Aywaille et au courant des différents enjeux que représente le déroulement d’une saison, je me permets, en ce nouveau week-end de remises de nombreux matchs, de vous adresser cette lettre.

J’essaierai de faire part de bon sens en vous proposant une modification du calendrier des championnats amateurs.

Vous n’êtes pas sans savoir que les conditions hivernales dans lesquelles doivent parfois jouer et s’entrainer les joueurs peuvent avoir un impact négatif sur le déroulement de la seconde partie de championnat.

Tant sur l’organisme des footballeurs (blessures dues aux terrains gelés ou trop gras…) que sur la qualité des terrains…Sans parler des aspects économiques et écologiques.

Le calendrier actuel : une ineptie sur le plan environnemental !

En effet, en période hivernale, il est impératif d’éclairer le terrain du début à la fin de l’entrainement.

Cela représente évidemment un coût par rapport aux mois de juillet-août durant lesquels nous nous entrainons grâce à la seule lumière du jour jusque tard dans la soirée.

Les vestiaires et les buvettes doivent également être chauffés pour faire face aux températures parfois négatives pendant les matchs et les entrainements.

Ne pas jouer dans ces conditions engendrerait inévitablement des économies financières et diminuerait la pollution provoquée par le chauffage.

Une adaptation salutaire pour les clubs...et leurs joueurs

D’un point de vue économique toujours, il est indéniable que les matchs qui se déroulent en hiver ont tendance à attirer moins de spectateurs. Les gens préfèrent généralement rester au coin du feu plutôt que de braver le mauvais temps au bord des terrains… Et ce sont les recettes des clubs qui en pâtissent. Il me semble également que l’intégrité physique des joueurs, élément primordial, pourrait être menacée. Il faut savoir qu’ils ne vivent pas tous à proximité du club dans lequel ils évoluent et les déplacements qu’ils effectuent en hiver pour se rendre à l’entrainement sur des routes parfois verglacées peuvent s’avérer dangereux…

Un exemple concret dans le football amateur

Parlons de ce que je connais le mieux... Comme chaque année, le championnat de D3 amateur 2018/2019 a démarré fin août. Au programme, une trentaine de matchs qui, avec la courte trêve hivernale (4 semaines), auront tous été joués avant le mois de mai.

De fin avril à fin août, les joueurs ne disputeront donc aucun match de championnat, soit une trêve de compétition d’environ 4 mois… Au vu des arguments dont je vous ai fait part ci-dessus, ne pensez-vous pas que raccourcir la trêve estivale et allonger la trêve hivernale serait une solution envisageable dans l’avenir du football amateur ?

Outre la protection des joueurs, les économies d’électricité et de chauffage ainsi que l’impact écologique que cela produirait, les surfaces de jeu ne pourraient s’en trouver qu’améliorées. Une trêve hivernale plus longue permettrait de ne pas abimer les terrains comme c’est souvent le cas lorsqu’il pleut, qu’il neige ou qu’il gèle.

À titre d’exemple, la trêve hivernale pourrait s’étendre de mi-novembre à mi-mars, ce qui renverrait la fin de championnat au début du mois de Juillet. Avec un tel calendrier, on pourrait espérer qu’une grande majorité des matchs et des entrainements se soient déroulés dans de bonnes conditions. Décaler le calendrier amateur pourrait également être bénéfique pour les petits clubs qui subissent trop souvent la concurrence des matchs professionnels retransmis à la télévision le même jour à la même heure.

De nombreux supporters font souvent le choix de la facilité en préférant regarder le club professionnel dont ils sont fans, bien installés dans leur salon, plutôt que de se déplacer pour venir supporter l’équipe du village qui évolue quelques échelons plus bas.

Certes, ce projet demande quelques sacrifices… Décaler le championnat pour qu’il se termine début juillet pourrait perturber le programme des jeunes joueurs qui doivent passer leurs examens. D’un autre côté, l’allongement de la trêve hivernale pourrait leur permettre de se concentrer au maximum sur leur session de janvier, ce qui n’est actuellement pas le cas, le championnat reprenant au mois de janvier, ou début février pour l’échelon provincial.

Quant aux joueurs qui souhaitent voyager en été, cette modification du calendrier n’aurait pas d’influence majeure. De mi-juillet à fin-août, soit près d’un mois et demi, il n’y aurait pas de match officiel, permettant ainsi aux footballeurs amateurs de partir en vacances pendant cette période.

Voici quelques éléments que je souhaitais vous faire parvenir, à un moment où des milliers de personnes manifestent pour notre climat et notre planète... Grâce (ou à cause) de cette énième remise, j’ai pu dégager de mon emploi du temps consacré au football le temps nécessaire à vous écrire cette lettre ouverte.

J'espère qu’elle retiendra votre attention.

Bien sportivement,

Philippe Dodrimont,

Président du Royal Aywaille Football Club

Député régional - Sénateur

Identification

Contact

Membres connectés

  • Mathieu Lecomte
  • Bertrand Raty
  • Didier Collette
  • Fredy Lamboray
  • Arnaud Coenen
  • Eric Wansart
  • Julien Danloy
  • Johann Lemaire
  • Patrick Pierson

A cet instant, vous êtes 59 visiteurs connectés sur Footlux.