Menuiserie De JaegerGarage Dion

 

jjb banner 2018

Nos interviews confinement : Sam Bodet

Écrit par David Martin le mercredi 29 avril 2020 07:34.

Depuis le début du confinement, nous vous proposons de longues interviews de personnalités de notre football provincial. Voici l'interview de Sam Bodet, le nouvel entraîneur de Libramont.

Tout d’abord, comment te portes-tu ?

Très bien, et toute ma famille également.

Comment vis-tu ce confinement, notamment au niveau boulot ?

Niveau boulot, je suis à l'arrêt complet. Je suis kiné indépendant et avec mon collègue, Guillaume Déom, on a décidé de ne pas pratiquer pour le moment. Je donne aussi des cours d'aquagym, aquabike, natation et bébé nageur mais tout est à l'arrêt également.

Est-ce que le foot fait encore partie de tes journées ou bien ça diminue de jour en jour ?

Tous les jours. Comme je démarre ma carrière d'entraîneur, je prépare mon équipe pour la prochaine saison. On est en plein recrutement donc on noue des contacts ... par téléphone. 

 


Qu’est-ce qui te manque durant ce confinement, en dehors du foot ?

De pouvoir rencontrer des gens, mes amis, mes proches... J'ai envie de faire plein de choses et puis... ah non on peut pas.

Et au niveau du foot, que ressens-tu ?

Un manque énorme ! Là, je devrais apprécier mes derniers entraînements, mes derniers matches et jouer le titre en P1 pour achever ma carrière de joueur. Mais non.

Quand penses-tu que tu reprendras ton sac pour aller à l’entraînement ?

J'espère qu'on pourra y retourner en juillet.

Es-tu régulièrement en contact avec tes joueurs ? Programme individuel à faire dans le jardin ou sur le balcon ?

Non. Les joueurs, je les laisse tranquilles et vivre leur confinement comme ils le souhaitent. J'espère qu'ils font un minimum d'activité pour entretenir la forme car la reprise va être dure après autant de temps d'arrêt.

Es-tu devenu un acharné de Netflix, un accro de Facebook et des réseaux sociaux ?

Non, pas plus qu'avant. Je consulte régulièrement Facebook mais ce sont beaucoup les mêmes infos qui reviennent.

Qu’est-ce que tu as fait durant ce confinement que tu n’aurais pas fait en temps normal ?

J'essaie de bricoler et d'entretenir ma maison. Parfois avec succès, parfois moins. Je ne suis pas trop doué mais je m'applique.

Qu’est-ce que tu es déjà sûr de faire dès que l’on pourra à nouveau circuler librement ?

Un souper barbecue avec mes amis.

Si tu devais te la jouer philosophe, quel message ferais-tu passer durant cette période très particulière ?

Que dans chaque situation, il y a des avantages et des inconvénients. Oui, c'est difficile de ne pas pouvoir sortir et être libre mais le confinement me permet aussi de passer plus de temps avec ma femme et mes enfants alors qu'en temps normal, on vit à 100 à l'heure. On prend le temps de se poser et de vivre sereinement. En tout cas, le plus possible.

Etalle (3B) : arrivée de Grégoire Dewez

Écrit par Clément le mercredi 29 avril 2020 07:28.

Grégoire Dewez, venant habiter Etalle, quitte Sainte-Ode pour venir apporter son expérience au club stabulois.

Athus (3A) : Joao Da Silva reste

Écrit par Clément le mardi 28 avril 2020 14:09.

Joao Da Silva, qui devait rejoindre Aubange, sera finalement toujours à Athus la saison prochaine.

Photo : Stef Guillaume.

Heyd (3E) : arrivée d'un attaquant de La Roche

Écrit par Clément le dimanche 26 avril 2020 17:37.

Heyd enregistre l'arrivée de l'attaquant rochois Anthony Haurine pour la saison 2020-2021.

Rendeux (3E) : Tanguy Bonjean ne fait plus partie du noyau

Écrit par Clément le dimanche 26 avril 2020 09:16.

Tanguy Bonjean et Rendeux, c'est déjà terminé. C'est le club de Rendeux qui a pris la décision de se passer des services de l'ancien joueur de Saint-Hubert et La Roche.

Roy (P2) : arrivée d'un joueur de Sinsin

Écrit par Clément le dimanche 26 avril 2020 08:31.

Jonathan Louis, qui arrive de Sinsin, rejoint Roy pour la saison prochaine.

Nos interviews confinement : Morgan Matz

Écrit par Clément le dimanche 26 avril 2020 07:13.

Durant cette période de confinement, nous allons régulièrement vous proposer de longues interviews de personnalités de notre football provincial. Nous poursuivons avec Morgan Matz, le futur entraîneur des Cassidjes. Qui nous a fourni une photo "coupe de cheveux maison" de circonstance.

Tout d’abord, comment te portes-tu ?

Bien… Aucun souci actuellement chez moi. Tout le monde est à la maison et est en forme jusqu’ici.

Comment vis-tu ce confinement, notamment au niveau boulot ?

Etant enseignant, je suis à la maison depuis la fermeture des écoles. Je me tiens informé de mon travail via les mails, appels téléphoniques, etc... Cependant, nous avons une tournante entre profs pour assurer les éventuelles garderies. Pour le reste, je travaille beaucoup dans le jardin ou dans la maison. Nous avons déménagé en juillet dernier et ce confinement me permet d’avancer énormément. Malgré tout, les journées sont bien remplies

Est-ce que le foot fait encore partie de tes journées ou bien ça diminue de jour en jour ?

Au début, non. J’avoue que pour la première fois, cela m’a fait du bien de faire une pause. La préparation hivernale fut compliquée avec les conditions climatiques et toutes ces remises. Je passais simplement quelques appels pour d’éventuels transferts.  Mais au fur et à mesure des jours et à l’annonce de la fin du championnat, le manque s’est fait sentir, l’appétit est revenu. Désormais, j’essaie de préparer progressivement la saison prochaine car cela sera un grand changement personnel.

Qu’est-ce qui te manque durant ce confinement, en dehors du foot ?

Avec ce temps si agréable, un bon barbecue en famille et entre amis ! Mais j’avoue que je ne vis pas spécialement mal cette période. J’apprécie énormément être chez moi avec ma compagne et mon petit garçon.

Et au niveau du foot, que ressens-tu ?

Depuis quelques semaines, l’ambiance du vestiaire, l’atmosphère qui règne autour d’un entrainement ou d’un match, le contact avec les joueurs, le staff, les supporters…….et les « troisième mi-temps » sont toutes des choses simples mais qui me manque particulièrement.

Quand penses-tu que tu reprendras ton sac pour aller à l’entraînement ?

J’ai l’impression que la saison prochaine sera spéciale. J’ai du mal à imaginer que l’on va reprendre en temps et en heure après le confinement. La préparation est difficile à planifier, j’attends donc des nouvelles concernant notre passion. La seule chose certaine, c’est que les joueurs auront faim de foot. Ils n’auront joué qu’un match officiel en 2020 lors de la reprise.A l’heure actuelle, je prépare celle-ci comme les autres mais…….

Es-tu régulièrement en contact avec tes joueurs ? Programme individuel à faire dans le jardin ou sur le balcon ?

Non, j’ai simplement félicité mon équipe pour le maintien acquis et j’ai pris contact avec mes futurs joueurs dans mon nouveau club mais cela s’arrête à ça. Le programme individuel viendra plus tard car nous sommes vraiment loin de la reprise. Je préfère que mes joueurs prennent soin d’eux et de leurs proches dans un premier temps.
Je sais que la personne qui veut s’entretenir le fera !

Es-tu devenu un acharné de Netflix, un accro de Facebook et des réseaux sociaux ?

Pas spécialement plus. Nous regardons de temps en temps Netflix le soir mais rien n’a changé par rapport à avant. Le climat y est sûrement pour beaucoup.

Qu’est-ce que tu as fait durant ce confinement que tu n’aurais pas fait en temps normal ?

Pas mal de rangement et de bricolage. Prendre plus de temps en famille. Car on se rend compte que ce foot amateur prend peut-être trop d’importance par moment. J’ai tendance à trop y penser.

Qu’est-ce que tu es déjà sûr de faire dès que l’on pourra à nouveau circuler librement ?

Aller prendre des nouvelles des amis proches et de la famille. Ensuite niveau foot, je prendrai le temps de voir mes nouveaux joueurs car jusqu’ici, je ne les eu que par téléphone ou messenger. Enfin, je pense que Florenville veut organiser un repas pour fêter les quelques départs de l’équipe. Car il est vrai que cette annonce de fin de championnat, aussi logique soit-elle, ne m’a pas réjoui. J’aurais préféré quitter « MON » club d’une autre manière mais c’est ainsi. C’est aussi le cas de certains de mes joueurs qui terminent également

Si tu devais te la jouer philosophe, quel message ferais-tu passer durant cette période très particulière ?

Je n’ai pas spécialement de message philosophique à faire passer. Simplement, cette période permet probablement de comprendre qu’il y a des choses plus importantes que d’autres. On a tendance à l’oublier dans notre société.
Mettre les éléments fondamentaux au premier plan et éviter de se plaindre ou de s’inquiéter pour des éléments jugés finalement moins primordiaux.

Witry (3D) : arrivée de deux jeunes joueurs

Écrit par Clément le samedi 25 avril 2020 05:44.

Après quatre saisons à Longlier dont deux dans le noyau B, Gauthier Weberg est de retour à Witry. 

Antoine Despontin, jeune du club également, a décidé de reprendre le football, assurément une bonne idée.

A noter que le tout jeune Erwan Rémiche souhaite également intégrer le noyau de l’équipe première.

Nul doute qu’ils seront bien encadrés par les plus anciens.

Halthier (2C) : Paquay, Michels et Winand arrivent

Écrit par Clément le samedi 25 avril 2020 05:42.

L'équipe A enregistre les arrivées de Quentin Paquay, Dorian Michels et Quentin Winand de Gouvy.

Par ailleurs, Nathan et Tanguy Lansival ont confirmé qu'ils seront toujours à Halthier la saison prochaine, tout comme Guillaume Remy.

 

Halthier B (3F) : il y aura bien une équipe B !

Écrit par Clément le samedi 25 avril 2020 05:30.

Certaines rumeurs faisait état de la disparition de l'équipe B d'Halthier.

Il n'en est rien puisque cette équipe est bien inscrite.

Pour cette équipe, Halthier est toujours à la recherche d'un gardien, d'un attaquant et d'un milieu défensif ou défenseur.

Les joueurs intéressés peuvent contacter Philippe Closjans au 0497.62.29.24.

Nos interviews confinement : Quentin Faymonville

Écrit par David Martin le samedi 25 avril 2020 05:08.

Durant cette période de confinement, nous allons régulièrement vous proposer de longues interviews de personnalités de notre football provincial. Nous poursuivons avec Quentin Faymonville, l'entraîneur de Sart.

Tout d’abord, comment te portes-tu ?

Je vais plutôt bien ! Ma compagne et moi essayons de respecter le plus scrupuleusement possible les directives de confinement. Personne de notre entourage proche n'a été touché, touchons du bois. C'est tout simplement du jamais vu. Je n'imaginais pas que l'on connaîtrait ce genre de situation un jour. Le terme de "guerre" sanitaire n'est pas excessif. Il faut prendre tout cela très au sérieux.

Comment vis-tu ce confinement, notamment au niveau boulot ?

Je suis enseignant dans le fondamental, et donc à l'arrêt par la force des choses. Nous devons toujours assurer un rôle de garde à tour de rôle pour les enfants dont les parents travaillent en première ligne. Nous essayons de maintenir un contact avec parents et enfants via les réseaux sociaux avec divers jeux, informations, travaux etc... Les parents sont inquiets, et si le confinement ne se prolonge pas au delà du 3 mai, je ne suis pas certain que les écoles seront à nouveau pleines ! La fin d'année scolaire sera fortement chamboulée.

Est-ce que le foot fait encore partie de tes journées ou bien ça diminue de jour en jour ?

Il faut bien dire que vu l'arrêt des compétitions sportives à l'échelle internationale, nationale et provinciale, c'est plutôt le calme plat pour le moment !
Il est cependant encore bien présent au quotidien car nous travaillons encore à l'élaboration de notre noyau pour la saison prochaine. Nous recherchons encore plusieurs profils. Et ce n'est pas facile car il faut tout faire à distance. Je passe des heures au téléphone...! Rien ne vaut une bonne entrevue entre quatre yeux !

Qu’est-ce qui te manque durant ce confinement, en dehors du foot ?

Pour ne pas être original, je pense que le fait d'être privé de nombreux liens sociaux directs avec collègues, familles et amis est le plus difficile. Même si cet isolement permet également de se recentrer sur soi-même et son foyer. On peut aussi le prendre par le bon côté.

Et au niveau du foot, que ressens-tu ?

Je suis très mitigé par rapport aux décisions prises pour cette fin de saison anticipée. Ce qui est certain, c'est qu'aucune décision n'aurait pû satisfaire tout le monde. Il a donc fallu essayer de faire le moins de mécontents possible ! Il restait tout de même plus d'un tier de championnat à jouer ! Beaucoup de scénarios auraient pû voir le jour. Nous serions-nous sauvés ? Les équipes de tête auraient-elles été championnes ? Je comprends que certains se sentent lésés, estimant ne pas avoir pû défendre leurs chances jusqu'au bout... Cette situation aura finalement bien profité à certains... Et pas à d'autres... Pour moi, la modestie doit plus que jamais être de mise.

Quand penses-tu que tu reprendras ton sac pour aller à l’entraînement ?

Je pensais que la reprise habituellement prévue aux alentours du 10 juillet aurait pû s'effectuer sans difficulté. Je suis à présent plus que sceptique ! On parle déjà d'un report éventuel de la coupe de la province...

Es-tu régulièrement en contact avec tes joueurs ? Programme individuel à faire dans le jardin ou sur le balcon ?

Je suis en contact régulier avec les membres du comité pour la gestion du "mercato". Je consulte également quelques joueurs pour avoir leur avis et pour les tenir au courant de l'avancement des opérations. Je n'ai pas transmis de programme au groupe. Il est difficile de "préparer" une saison 4 mois à l'avance ! Je mise sur l'auto-discipline et la responsabilité des uns et des autres. Je sais que certains se remuent pas mal, d'autres ne doivent pas être des plus actifs...!

Es-tu devenu un acharné de Netflix, un accro de Facebook et des réseaux sociaux ?

Alors là, pas du tout ! Si la télévision s'allume, ce n'est souvent que tard dans la journée. Nous avons de la chance qu'il fasse beau et nous profitons des extérieurs ! Heureusement que nous vivons à la campagne, sinon le confinement serait bien plus difficile à supporter !

Qu’est-ce que tu as fait durant ce confinement que tu n’aurais pas fait en temps normal ?

Un peu comme tout le monde, des travaux de rangement, d'entretien que l'on reporte toujours à plus tard ! Ma compagne est également en pleine rénovation d'une maison et nous y passons pas mal de temps. Le bouquin de Phil Jackson m'attend également...!

Qu’est-ce que tu es déjà sûr de faire dès que l’on pourra à nouveau circuler librement ?

Tradition oblige, passer prendre l'apéro chez mon meilleur pote le vendredi après journée ! Cette année devait aussi marquer l'inauguration de nos nouvelles installations à Sart, j'espère que l'on pourra bientôt retrouver toute la famille des Spirous pour cette grande fête !

Si tu devais te la jouer philosophe, quel message ferais-tu passer durant cette période très particulière ?

Tout reviendra à vous au bon moment ! Soyez juste PATIENT !

Durbuy (D2) : "Chronique d'une mort annoncée"

Écrit par Clément le vendredi 24 avril 2020 12:08.

Le club de Durbuy vient de diffuser son journal "Les Potins de l'Entente Durbuy". Selon Jean-Louis Gillet, il s'agit probablement du dernier numéro de ce magazine.

Voici ce qu'il écrit :

"Ces derniers temps, vous avez probablement suivi les différentes péripéties de notre club via la presse, suite au renoncement de notre Président Paul Tintin. Je ne peux vous en dire plus pour l’instant, mais je suppose que les 12 Administrateurs convoqueront une A.G. Extraordinaire dès qu’une issue favorable sera trouvée. Dès notre montée en troisième division A.C.F.F., Paul avait fait part au comité, de son projet de créer un club business, qu’il aurait appelé Durbusiness, et tout comme les autres membres, je trouvais l’idée excellente et susceptible d’amener ainsi un gros
plus au club. Paul n’a pas trouvé les appuis nécessaires ni les possibilités de se procurer le temps à accorder à un tel objectif, c’est très regrettable car je pense intimement qu’avec cette réussite, je ne serais pas là à vous écrire ces  lignes et nous serions ensemble pour préparer la saison prochaine !"

"Comme lors de la disparition d’un proche où nous aimons nous rappeler des qualités et des bons moments passés avec le défunt, nous ferons de même avec le décès de notre club, en nous remémorant les 3 titres, les excellentes prestations de nos joueurs, le parcours de la coupe de Belgique en 2017, et les nombreuses rencontres avec de « belles » personnes. Sauf revirement, ce journal sera probablement aussi le dernier du club après une existence de plus de trente saisons (création en 1989!), celui-ci sera envoyé uniquement par informatique, afin de ne pas mettre notre Trésorière dans les difficultés avec une facture de l’imprimerie, ceux qui voudraient le garder en souvenir, peuvent toujours l’imprimer."

"Je voudrais en profiter pour remercier tous les différents Rédacteurs qui m’ont aidé à sortir cette revue pendant ces 30 années, et y associer les fidèles commerçants qui nous ont assuré de leur appui, et ainsi d’être capable de proposer un lien mensuel entre toutes les composantes d’un club."

Jean-Louis Gillet

Un autre article de Jean-Louis Gillet est titré "Exode".

"Avec la disparition de leur bienfaiteur et la quasi certitude de l’absence d’un club du niveau national à Durbuy, je comprends que les joueurs de l’équipe A soient allés chercher fortune ailleurs, ils ont pour la plupart, les qualités requises pour donner bien des satisfactions à leurs nouveaux dirigeants. D’après ce que je connais, vous pourrez les (re)découvrir à Sprimont (Fabri Genchi, Issa Gory, Yedi Vuza, Alexandre Bury, Arnaud Lakaye, Pierre-Alain Laloux, Karim Ghafghaf, Hervé Houlmont), à Warnant (Emilien Fansquet), à Rochefort (Gilles Bernard), à Arlon (Adrien François), à Hamoir (Nicolas Doneux), à Aywaille (Wanderson), Stockay (Arnaud Biatour), à Meux (Jean Mathieu)..."

"Par contre je me pose des questions quant à l’exode de nos joueurs des équipes B et réserve, je sais que dans chaque formation plus faible, il y a toujours un ou deux éléments qui sortent du lot, et qui logiquement sont  courtisés et aiment aller se mesurer un petit cran au-dessus, mais quant à en avoir autant, je n’en reviens toujours pas, ou bien c’est la panique de ne plus retrouver des dirigeants prêts à s’occuper de leur hobby qui les aurait poussés à quémander le refuge ailleurs ? Ce constat en fera peut-être réfléchir sur l’importance de compter sur de bons bénévoles dans un club, ils le deviendront alors probablement après leur carrière active, ah si cela pouvait devenir réalité, ils suivraient les traces des quelques bonnes volontés qui essaient malgré ces aléas, de relancer une équipe dans les installations à Bomal, courage et bonne m...à eux. 

"Quant à moi, je travaille avec un petit groupe de « bonnes » personnes, et nous essayons de soutenir au mieux le projet de Guy Patar pour la formation d’une équipe féminine, celle-ci jouerait dès la saison prochaine en seconde Provinciale, les rencontres se dérouleraient le samedi vers 16h00 sur les pelouses du stade communal à Barvaux/Durbuy, suivez la suite… dans la presse. Une jeune fille intéressée par le foot ? Renseignements auprès de Guy 0475564391.

Jean-Louis Gillet.

Dans ce dernier journal du club de Durbuy, on peut également lire un article de José Laboury intitulé "Chronique d’une mort annoncée !"

Voici le texte complet.

"Sans vouloir paraphraser Gabriel Garcia-Marquez, les évènements de ces derniers temps étaient quelque peu prévisibles ! Mais comme pour tous les défunts, il convient peutêtre de retracer très brièvement l’historique du club
Durbuysien.  Dans l’euphorie de la paix retrouvée, en ce milieu de 1919, quelques sportifs en herbe dont faisait partie mon grand-père, fondèrent l’Etoile sportive Durbuisienne, à l’époque un club cycliste, transformé quelques années plus tard en club de foot pour cesser ses activités à la veille du second conflit mondial mais il renaissait de ces cendres en 1966 avec le matricule 7042. Je ne voudrais pas passer sous silence les quelques principales chevilles ouvrières qui peu ou prou ont porté à bout de bras le club de la plus petite ville du monde ces dernières décennies à savoir : Arthur et Michel Vanasbroek , Jean, Michel et JeanPaul Gaspar, Jean-Marie Mottet, Hubert Brumenil, Fernand Dujardin et tant d’autres qui ne peuvent masquer leur tristesse ! En 2003, la commune de Durbuy comptait huit clubs de football, Durbuy, Barvaux, Oppagne, Bomal, Petit-Han, Houmart, Heyd et Izier. Aux yeux de certains et à fortiori des pouvoirs publics, un peu beaucoup pour une telle commune ! D’autant que la conjoncture tant financière qu’humaine était déjà en nette régression, forçant le R.S.C. Barvautois à jeter l’éponge et à solliciter la collaboration de son voisin Durbuysien, ce qui tout en supprimant un club de la commune donna la Royale Entente Sportive Durbuy-Barvaux qui, dans un esprit d’ouverture devint peu après, la Royale Entente Sportive Durbuysienne, dont votre serviteur fut l’administrateur délégué. Cette collaboration devait alors permettre à la nouvelle formation de prendre un nouvel essor tout en laissant la porte ouverte à d’éventuelles nouvelles  initiatives. L’esprit de clocher en décida autrement jusqu’en 2015. En 2012, le club de Bomal alors en P2, accueillait un nouveau trésorier ; devrait-on dire un mécène providentiel en la personne de Paul Tintin. Celui-ci, rapidement promu président devait par ailleurs amener rapidement son club en P1. En 2015, confronté à un certain manque de soutien au sein du club Bomalois, il jetait déjà l’éponge contraignant le club à solliciter l’assistance de la RES Durbuysienne, en devenant néanmoins le Président de la nouvelle entité ! Le résultat ne se fit guère attendre car dès l’année suivante le nouveau club Durbuysien accédait à l’échelon national et sa seconde équipe à la P2 ! Et ce n’était pas terminé car en 2017 il accédait à la D2 amateurs ! Toutefois, en 2018, 2019 et 2020, il stagnait mais toujours dans la colonne de gauche ! Depuis l’arrivée à Durbuy de Marc Couke, et déterminé à doter la ville d’un club digne de son rang, Paul Tintin aurait souhaité le soutien du milliardaire, mais celui-ci lui fut refusé ! Dans cette optique et conscient de ne pouvoir assumer seul une accession au niveau supérieur nécessitant de considérables  investissements, il allait à nouveau jeter l’éponge condamnant ipso facto le club et tous les espoirs mis en lui, préférant se tourner vers des cieux plus cléments ! En dépit de plusieurs offres de reprises, toutes vouées à l’échec ou refusées par les instances dirigeantes du foot, le sort de l’Entente sportive Durbuysienne était scellé ! A l’initiative de certains fervents, l’ex-club Bomalois semble être en passe de pouvoir renaitre de ses cendres ! Quant au club Durbuysien, faute d’initiative locale il semble condamner à disparaitre ou à accepter une hypothétique fusion qui ferait fi de son identité ! Grandeur et décadence , ce qui arrive à toutes les entreprises qui mettent tous leurs œufs dans le même panier, à plus forte raison si celui-ci est percé ! Ce qui s’est déjà produit avec nombre de formations et non des moindres et qui se reproduira encore au vu de la tournure que prend la conjoncture actuelle ! A moins que les promoteurs d’entreprises ou d’initiatives quelconques restent raisonnables et mesurés dans leurs ambitions !

Nul n’est à l’abri du chant des sirènes, le plus grand regret de votre serviteur étant d’y avoir cédé trop souvent ! 

En ces pénibles circonstances, je souhaite que tous restiez en bonne santé pour pouvoir bientôt reprendre sereinement la pratique normale de vos activités et de votre sport !

José Laboury

Gérouville cherche un gardien

Écrit par Clément le vendredi 24 avril 2020 09:42.

Gérouville, descendant de P2A, recherche un gardien suite au départ de Florent Watelet ainsi que quelques joueurs.

Contact : 0477.13.55.57.

Namoussart (P3) veut se rapprocher du top 3

Écrit par Clément le vendredi 24 avril 2020 08:50.

Namoussart prépare activement la prochaine saison avec l'objectif avoué de se rapprocher du top 3.

Le coach Olivier Jacob est confirmé pour une deuxième saison.

Seuls Jonathan Gérard et Robin Kerger ne continueront pas l’aventure pour raisons familiales. Le club les remercie pour leur engagement ces dernières saisons et leur souhaite bonne chance pour la suite.

Le reste du groupe prolonge donc dans son ensemble, y compris les deux buteurs maison que sont Tene Talla et Gofflot.

Au rayon arrivées, Sean Maury, Remy Goderniaux et Anthony Gruslin arrivent d'Assenois et Arthur Deremetz de Longlier.

Le club est toujours à la recherche d’un gardien de but pour compléter le noyau.

Une arrivée pourrait encore se conclure pour un poste bien précis.

Compogne (2C) : le même duo à la tête de l'équipe

Écrit par Clément le jeudi 23 avril 2020 14:36.

La saison prochaine, l'équipe de Compogne sera toujours entraînée par le duo Vincent Louis - Kévin Remy (T2).

 

Melreux-Hotton B (3E) : Dimitri Bajot sera joueur-entraîneur

Écrit par Clément le jeudi 23 avril 2020 14:14.

Dimitri Bajot sera joueur-entraîneur de l'équipe B de Melreux-Hotton.

Chevron (3F) : le club retourne en province de Liège

Écrit par Xavier le jeudi 23 avril 2020 13:39.

Chevron, club de la province de Liège qui évoluait ces dernières saisons dans les championnats luxembourgeois, a demandé à repartir en province de Liège.

Habay-la-Neuve (D3) : arrivée de Nicolas Day

Écrit par Christophe le jeudi 23 avril 2020 09:27.

La Meuse explique ce matin sur son site internet qu'Habay-la-Neuve vient de frapper un grand coup sur le marché des transferts.

Le club vient d’officialiser la venue de Nicolas Day, l’ancien joueur de Virton et Meix-devant-Virton.

Le joueur de 25 ans avait pris du recul avec le football ces derniers temps mais a finalement décidé de rechausser les crampons la saison prochaine.

Marloie à la recherche d'un jeune gardien (2008)

Écrit par Clément le jeudi 23 avril 2020 08:24.

Le club de Marloie est à la recherche d'un gardien (2008) pour sa future équipe de U13 interprovinciaux.

Contact : 0477.70.28.25.

Châtillon cherche 2-3 joueurs

Écrit par Clément le mercredi 22 avril 2020 16:38.

Châtillon (P2A) recherche 2 à 3 joueurs pour compléter son noyau.

Contact : Jean-Louis Michel au 0476.69.20.80.

Etalle (3B) : le noyau pour la saison 2020-2021

Écrit par Clément le mercredi 22 avril 2020 16:34.

Le noyau 2020-2021 d'Etalle se constitue d'Aymeric Lieffrig, Remy Dasnoy, Tersandre Jacquemin, Xavier De Graeve, Quentin Massironi, Axel Ccollard, Arthur Lavaux, Alexandre Clément, Khalil Gueye, Joffrey Dasnoy, Jonas Baillot, Randy Strotz et Marc-Antoine Hanus.

S'y ajoutent les transferts de Ronald Motte, Alexandre Cernat, Jimmy Karremans, Benjamin Hay, Xavier Trodoux et Anthony Neumann.

Les joueurs de U19 sont en toute logique amenés à intégrer le groupe de l'équipe première.

Restent à disposition : Thierry Veriter, Kévin Labenne, Florian Arnould et Benjamin Sanem.

La Roche (P1) : Yves Abada de retour

Écrit par Clément le mercredi 22 avril 2020 16:20.

Yves Abada sera de retour à La Roche pour la saison 2020-2021. On ne sait toutefois pas précisément quand il reviendra ni dans quel état de forme. Il est actuellement en France.

Chaumont (P2) : le noyau pour la saison 2020-2021

Écrit par Clément le mercredi 22 avril 2020 07:42.

Gardiens
  • Florentin Goosse
  • Mattéo Francis 
Défenseurs
  •  Maxime Marquet
  • Boris Wattiaux
  • Noah Mathot
  • Jordan Schinckus
  • Cyprien Goosse
  • Antoine Strepenne
  • Lionel Deom
  • Thibaut Wautelet 
Milieux 
  • Yoan Reyter
  • Romin Knoden
  • Arnaud Tribolet
  • Baptiste Da Cunha Sousa
  • Nathan Marenne
  • Alexandre Mahy
  • Neal Bouchat
  • Elliot Lhoas 
Attaquants  
  • Gustin Noppe
  • Jorgen Colback
  • David Schoumacker
  • Benjamin Oger
  • Justin Marotte
  • Nicolas Oger
  • Schinckus Jonathan
Staff
  • T1 : Schinckus Jonathan
  • T2 : Maxime Marquet

Gérouville (2A) : un joueur de Bleid arrive

Écrit par Clément le mardi 21 avril 2020 16:36.

Pierre Holtzheimer (Bleid) évoluera à Gérouville la saison prochaine.

Identification

Contact

Membres connectés

  • Christian Ludwig
  • Jimmy Thiery
  • Louis de Roeck
  • Xavier Pierard
  • Bernard Lefevre
  • Routeux
  • Nathan Jeusette

A cet instant, vous êtes 29 visiteurs connectés sur Footlux.